Mobile

Etude mobile : Les Applications Android plus chères qu’iOS ?


Canalys, une société d’étude spécialiste des mobile analytics et des Appstores, vient de jeter un pavé dans la marre dans la guerre iOS Android. D’après son analyse, le cout d’achat des 100 premières applications payantes sur l'Android Market aux US reviendrait à 374,37 $ soit une moyenne de 3,74 $ par application contre 147 $ soit 1.47 $ sur l’Appstore.

L’écart serait encore plus flagrant sur le Top 20 : 4,09 $ en moyenne pour les applications Android contre 1,04 $ pour l’Appstore.

L'étude démontre également que dans le top 100 des Appstores 82% des applications mobiles seraient pricées à 0,99$ sur iOS contre 22% sur l'Android Market.

Dans le cadre de son étude, Canalys a touvé des écarts similaires dans d’autres pays comme l’Allemagne, l’Angleterre, Singapour et l’Inde.

Selon Rachel Lashford de Canalys ce différentiel pourrait s’expliquer par l’immaturité des applications payantes sur Android et la pratique de prix plus élévés par les développeurs pour compenser les faibles volumes. C’est ainsi que le Monopoly peut se retrouver à 4,99$ sur l’Android Market tout en étant soldé à 0,99$ sur l’Appstore.

L’étude révèle par ailleurs une faible similarité dans les Top 100 des Appstores Android et Apple avec seulement 19 applications communes.

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • 60% des recherches locales de produits et services sur smartphones et tablettes

    Credits Shutterstock Rangizz C'est le chiffre d'une étude publiée par la Local Marketing Association aux US en combinaison avec Thrive Anal...

  • Les nouvelles plateformes : les Apps de messagerie affichent un taux de retention 5 fois supérieur sur un an

    Twin Design / Shutterstock.com Comme l'a révélé la première journée du Facebook F8, largement centré sur les annonces de transformation...

  • Bertrand Jonquois (Atsukè) : “L’enjeu du mobile ? Le commerce”

    Alors qu'Apocope et Go Shop annoncent leur rapprochement et l’acquisition de la société Suisse MNC   pour créer Atsukè, nous avons inter...